Tous les agriculteurs wallons sont soumis à une réglementation stricte pour protéger l’eau... Certains vont plus loin…

Depuis l’automne 2010, PROTECT'eau mène des actions spécifiques sur quelques captages de Wallonie et notamment  à Brunehaut, Mont-Saint-Guibert, Walcourt, Rochefort, Ouffet, Tinlot, Givry et Vieux-Genappe.

Ces captages sont considérés comme ‘problématiques’ du fait notamment de leur teneur élevée en nitrate, très proche de la norme de potabilité des 50 mg/l édictée par l’OMS (Organisation mondiale de la Santé).

Vu la vocation agricole des bassins d’alimentation de ces captages, les pratiques des agriculteurs contribuent très largement à cette situation. En effet, les engrais, organiques et minéraux, épandus ne sont pas toujours totalement utilisés par les cultures. C’est ainsi qu’un excédent de nitrate peut alors se retrouver dans le sol, puis être lessivé par les pluies et percoler dans le sol, pour enfin rejoindre la nappe phréatique et en dégrader sa qualité.

En Wallonie, les agriculteurs appliquent le Programme de Gestion Durable de l’Azote (PGDA) règlementant les pratiques agricoles pour protéger les eaux d’une contamination par le nitrate d’origine agricole.

Au travers des « actions captage », certains agriculteurs vont plus loin… Encadrés par PROTECT'eau, ils participent de manière volontaire à cette action complémentaire de protection de la qualité de l’eau, soutenus par la société de production d’eau exploitant le captage en question.

Les principaux moyens d’encadrement mis en œuvre sur le terrain par PROTECT'eau sont :

  • Conseiller les agriculteurs du captage pour l’application optimale du PGDA ;
  • Réaliser des analyses de sol et d’eau pour suivre l’évolution de l’action ;
  • Effectuer des réunions d’information et de débriefing des campagnes de mesures pour fournir un feed-back critique et didactique aux agriculteurs sur leurs pratiques.

L’objectif de cette action est également d’associer agriculteurs et producteurs d’eau autour d’une préoccupation commune bien définie : améliorer la qualité du captage d’eau.

Rassembler ces différents acteurs permet à chacun d’apprendre via les expériences de ses voisins. L’apport bénéfique des mesures du PGDA pour la préservation de l’eau peut alors être mis en évidence et optimalisé.

Actions captage en cours

Nom du captage

Commune

Producteur d’eau

Teneur en nitrate (mg/l)

Nombre d’agriculteurs

Nombre d’hectares ou de parcelles suivis

Début de l’action

Captage de l’Ornoy

Mont-Saint-Guibert

IECBW

48

5

60 ha

Septembre 2010

Vieux-Genappe Genappe Vivaqua 30 10 208 ha Novembre 2011
Massembre Beauraing     8 514 ha Novembre 2014
Blaton Blaton SWDE 37 8 26 parcelles Novembre 2014
Houtain le Val Houtain le Val IECBW   4 15 parcelles Novembre 2014
ESO-ESU Condroz Vivaqua 30 15 765 ha Novembre 2014

Actions captage terminées

Nom du captage

Commune

Producteur d’eau

Teneur en nitrate (mg/l)

Nombre d’agriculteurs

Nombre d’hectares ou de parcelles suivis

Début de l’action

Jollain-Merlin

Brunehaut

SWDE

38-45

19

90 ha

Printemps 2010

Givry

Quévy

SWDE

50

19

158 ha

Automne 2008

Pont des Diables

Walcourt

INASEP

45

11

100 ha

Automne 2010

Captage des Allemandes et des sœurs

Rochefort

Commune de Rochefort

50

3

55 ha

Automne 2010

Galeries du Néblon

Ouffet

CILE

28

16-20

60 parcelles

Automne 2010

Nandrin

Nandrin

IDEN

36

8

14 parcelles

Automne 2010