Qu'est-ce qu'une zone tampon?

Une zone tampon est une bande de terrain non traitée établie entre une surface traitée et les eaux de surface OU entre une surface traitée et les surfaces pour lesquelles le risque de ruissellement vers les eaux de surface est élevé.

Le rôle d’une zone tampon est de protéger les organismes aquatiques et, de manière plus générale, les eaux de surface, des produits phytopharmaceutiques (PPP) entrainés par les brumes de pulvérisation.

Le traitement localisé (au moyen d’un pulvérisateur à dos ou à lance ou par injection) contre certains chardons (Carduus crispus, Cirsium lanceolatum, Cirsium arvense) et rumex (Rumex crispus, Rumex obtusifolius) et contre les plantes exotiques envahissantes (Berce du Caucase, Balsamine de l’Himalaya) y est autorisé. 

Actuellement, la zone tampon ne doit pas obligatoirement être enherbée.

En Wallonie, on distingue 2 catégories de zones tampons :

  1. les zones tampons minimales : elles varient de 1 à 6 m en fonction du type de zone sensible à protéger (cours d’eau, fossé,…)
  2. les zones tampons spécifiques  aussi appelées zones tampons « étiquettes » : elles sont spécifiques aux produits, elles sont formalisées sur leur étiquette et peuvent également être consultées sur Phytoweb.

Pour une situation et un produit donnés, il convient de toujours comparer la largeur de ces deux zones tampons (ZT) et de respecter la plus large des deux.

  • Si pas de ZT spécifique  ZT minimale
  • Si ZT spécifique ≤ ZT minimale  ZT minimale
  • Si ZT spécifique > ZT minimale  ZT spécifique

 Pour choisir la largeur de la zone tampon, consultez le tableau ci-dessous :

 
Largeur de la zone tampon

Pour en savoir plus sur les zones tampons, téléchargez notre brochure technique. 

Comment connaitre la largeur de la zone tampon ?
 
La comparaison entre zone tampon minimale et zone tampon spécifique n’est pas toujours aisée.
 
Pour vous faciliter la tâche, PROTECT’eau a réalisé pour vous des fiches par culture reprenant la liste des produits autorisés et la largeur de la zone tampon à respecter :
Dernière mise à jour des fiches juin 2018. Ces informations étant susceptibles d'évoluer, il est conseillé de vérifier si des modifications ont été apportées sur Phytoweb
 

Pour en savoir plus sur les zones tamponstéléchargez notre brochure technique. 

 

Pour protéger les publics vulnérables 

 
Pour les nouveaux emblavements réalisés à partir du 1er juin 2018, il est interdit de pulvériser, pendant les heures de fréquentation, à moins de 50 mètres de la limite foncière :
  • des cours de récréation et espaces habituellement fréquentés par les élèves dans l’enceinte des écoles et internats ;
  • des espaces habituellement fréquentés par des enfants dans l’enceinte des crèches et des infrastructures d’accueil de l’enfance.  
 Dernière mise à jour 23/10/18