Qu’est-ce qu’un pesticide ?

Le terme « pesticide » regroupe deux grandes catégories de produits, les biocides et les produits phytopharmaceutiques (PPP).

  • Les produits phytopharmaceutiques, que l’on appelle également produits de protection des plantes ou produits phytosanitaires, sont les produits utilisés sur le végétaux pour : 
    • les protéger des maladies et des ravageurs ;
    • prévenir la croissance des végétaux indésirables ou les détruire ; 
    • réguler certains processus vitaux.

  Ils comprennent, entre autres, les herbicides (pour lutter contre les plantes indésirables), les                 fongicides (pour lutter contre des champignons) et les insecticides (pour lutter contre certains               insectes nuisibles).

  • Les biocides sont les produits destinés à détruire, repousser ou rendre inoffensifs les organismes nuisibles, à en prévenir l’action ou à les combattre de toute autre manière, par une action chimique ou biologique.

Parmi ces produits on retrouve les rodenticides (contre les rats, souris, etc.) et insecticides à usage domestique ou industriel (ex : anti-fourmis, anti-moustique, …), les désinfectants, des produits de traitement du bois, etc.

 

…et les biopesticides dans tout ça ?

Les biopesticides sont des produits phytopharmaceutiques dérivés de produits naturels.

Il existe 4 catégories de biopesticides :

  • les biopesticides produits à base d’extraits de plantes (ex : pyréthrine, huiles végétales, …) ;
  • les biopesticides qui contiennent des micro-organismes (bactéries, champignons, virus, …) capables de nuire aux agresseurs des cultures (insectes ou champignons) ;
  • les phéromones utilisées contre les insectes nuisibles pour, par exemple, empêcher les mâles de retrouver les femelles ou  pour attirer ces insectes dans des pièges ;
  • les autres biopesticides (ex : la bouillie bordelaise).

 

En tant que jardinier amateur, quels produits puis-je utiliser ?

Seuls les produits agréés en Belgique pour un usage non professionnel peuvent être utilisés par les particuliers. Le numéro d’agréation de ces produits se compose de plusieurs chiffres et se termine par « G/B » (XXXXG/B). Ce numéro se trouve sur l’étiquette des produits.

Attention, il arrive que l’agréation d’un produit ne soit pas renouvelée voire qu’elle soit retirée. C’est le cas par exemple de certains produits retrouvés trop fréquemment dans les eaux de surface ou les eaux souterraines.  

Pour savoir si l’agréation d’un produit est toujours valable, il faut consulter le site www.phytoweb.be.

Avant de vous rendre en jardinerie … renseignez-vous et pensez aux alternatives !