Août 2013 : labyrinthe de Bonne-Espérance

C’est au cœur d’un labyrinthe composé d’un mélange de cultures intermédiaires pièges à nitrate (avoine, moutarde, phacélie et tournesol) que PROTECT'eau a présenté au grand public les actions mises en œuvre par les agriculteurs pour préserver la qualité de nos eaux. 

Composition des différents engrais de ferme, principes de la fertilisation raisonnée, rôles de l’azote dans le corps humain ou encore comportement du nitrate dans le sol sont autant d’éléments qui seront expliqués dans un langage adapté aux visiteurs qu’ils soient petits… ou grands.

Octobre 2012 :Du surnaturel au naturel, il n'y a qu'un pas... ou une fleur !

Tout avait commencé un lundi matin, au lever du soleil ! A leur grande stupeur, les navetteurs empruntant les lignes Namur-Bruxelles et Tournai-Bruxelles découvraient d'étranges signes dans les champs en bord de voies ferrées : H2!

Symbole chimique de l’eau, direz-vous ? Bien sûr, mais… comment ces signes étaient-ils arrivés là ? Et surtout…Pourquoi ? Devait-on y voir une signature extra-terrestre ? Un canular ? Ou alors, un véritable phénomène ‘surnaturel’ ?

Coïncidences ou pas, d’autres signes étranges étaient rapidement observés dans certaines gares, sur des panneaux disséminés sur des parcelles de moutarde et de phacélie ou encore sur le pare-brise arrière de voitures sillonnant la Wallonie. Toujours ces mêmes créatures étranges et mystérieuses… Toujours ce même message « Depuis le 22/10… rien n’est plus pareil ! »… Toujours cette même signature tout aussi énigmatique « www.tulasvu.be »

Vérification faite, il ne s’agissait ni d’une invasion extra-terrestre, ni d’un phénomène surnaturel. C’est autour de ce symbole « H20 » tatoué dans des champs de moutarde que PROTECT'eau avait choisi d’axer sa campagne de sensibilisation du grand public. Son objectif : informer Monsieur et Madame « Tout le monde » des nombreuses mesures mises en œuvre par les agriculteurs pour préserver la qualité de l’eau.

 Septembre 2011 : 10 ans, ça se fête!!

C’est, à Malèves-Sainte-Marie, sur l’exploitation de Michel Pierard, qu’au cœur d’un labyrinthe composé d’un mélange de cultures intermédiaires piège à nitrate qu'en septembre 2011, PROTECT'eau fêtait ses 10 ans d’existence. 10 ans, l’occasion de faire le point mais aussi et surtout l’occasion de montrer au grand public les actions mises en œuvre par les agriculteurs pour préserver la qualité de nos eaux. 

L’encadrement et le conseil des agriculteurs n’est pas la seule mission de PROTECT'eau. La promotion des actions mises en œuvre par la profession pour protéger la qualité de nos eaux en fait également partie.

C’est ainsi que plus de 800 personnes ont pu, au sein d’un labyrinthe de plus d’un hectare composé d’un mélange de cultures intermédiaires piège à nitrate (avoine, moutarde, phacélie et tournesol), découvrir les multiples facettes de la gestion de l’azote en agriculture. Composition des différents engrais de ferme, principes de la fertilisation raisonnée, rôles de l’azote dans le corps humain ou encore comportement du nitrate dans le sol sont autant d’éléments qui ont été expliqués dans un langage adapté aux visiteurs qu’ils soient petits… ou grands.